Spectacles au TNP à découvrir

Maquette « Partage de midi »

Du 19 au 21 février 2015
Présentation:

Quatre personnages sur un bateau, Mesa, Amalric, de Ciz et son épouse, Ysé, en route pour la Chine. Mesa retourne y occuper une place importante dans la diplomatie, et Amalric et de Ciz partent à la conquête d’un nouvel Eldorado. Le parcours de ces trois hommes sera lié à celui de la femme, Ysé.
Ysé et Amalric se retrouvent après dix ans, Mesa et Ysé se découvrent, tandis que de Ciz la laisse libre afin de mieux placer ses affaires. Une fois en Chine, de Ciz abandonnera Ysé à Mesa, et ils plongeront tous deux furieusement dans cet amour.

Derrière l’intrigue d’un chassé-croisé amoureux, Partage de midi parle du destin humain. C’est un chemin vers l’acceptation d’un destin à taille humaine, avec sa contingence, ses déceptions, ses lâchetés, mais avant tout ce formidable souffle d’espoir qu’est la Vie. Claudel, dans cette œuvre d’inspiration biographique empreinte de culture et de philosophie asiatique, par la bouche de Mesa, se livre corps et âme à l’Amour.

“A l’image de nos quatre personnages sur le bateau, insouciants et heureux d’aborder une vie nouvelle, nous allons gaiement à la recherche de cette langue, profonde, cette histoire, bouleversante, cette thématique, essentielle.
Nous nous connaissons depuis notre formation et avons joué ensemble dans de nombreux spectacles au TNP. Nous partageons cette envie furieuse de plonger vers l’inconnu et le mystère de la langue claudélienne.
Nous jouerons la fable : des hommes qui essaient de faire et placer leurs affaires, monde dans lequel la femme n’est qu’un accident. Accident pourtant central qui mènera à la révélation de chacun.
Le travail sera donc basé sur l’acteur qui doit incarner sans fioriture cette langue, avec deux mots d’ordre : œil joyeux et pied léger.
La pièce s’ouvre pleine de vivacité sur un “Partage de midi” et se clôt sur un “Partage de minuit” au cœur de la nuit étoilée, à cet instant éclair entre la Vie et la Mort, où l’Homme rencontre sa propre Âme.” Clémentine Verdier


Distribution :

Mise en scène : Clémentine Verdier en complicité avec Clément Morinière

Avec :

Scénographie Fanny Gamet, costumes Sophie Bouilleaux-Rynne, lumières Arianna Thöni, son Pierre-Alain Vernette, plateau Thomas Gondouin

Informations recueillis sur le site du TNP

Juan

Du 24 février au 8 mars 2015
Présentation:

« J’ai besoin d’un héros. » C’est par ces mots que commence l’incroyable poème de Byron, son œuvre maîtresse et la plus personnelle. Interrompue par la mort de l’auteur, elle raconte, sur un ton facétieux et volontairement provocateur, les péripéties de Don Juan, qui voyage à la toute fin du XVIIe siècle de l’Espagne à l’Angleterre, en passant par la Grèce et la Russie. Sous son aspect épique, son récit picaresque, Byron dessine un portrait du monde contemporain qui a gardé tout à la fois sa pertinence… et son impertinence.
L’incantation de Byron fait surgir le fantôme d’une autre pièce : celle de Molière. Dom Juan Tenerio, le lâche, l’assassin, fuyant de ville en ville, de plages en forêts, abandonnant sur le bord de la route les cadavres de ses ennemis comme ceux de ses innombrables conquêtes. Accompagné bien sûr de l’indéfectible Sganarelle, son apprenti, son adversaire.
Marche de mort sous la neige, où le froid ajoute encore à l’austérité des épreuves, et le sang versé vient rappeler, rouge sur blanc, la signature d’un pacte infernal.


Distribution :

Mis en scène : David Mambouch (ancien élève de l’école)

Avec :

  • Mathieu Besnier,
  • Antoine Besson,
  • Olivier Borle*,
  • Estelle Clément-Bealem,
  • Louis Dulac,
  • David Mambouch,
  • Agnès Potié,
  • Adolfo Vargas

* Comédien de la troupe du TNP

Collaboration artistique Olivier Borle, collaboration sonore Charlie Aubry, scénographie Benjamin Lebreton, lumière Yoann Tivoli, création musicale et sonore Louis Dulac, costumes Catherine Ray, administration de production Julie Duchènes

Coproduction
Katet Compagnie David Mambouch
Théâtre National Populaire
Compagnie Maguy Marin
Avec le soutien de La Fonderie au Mans et de la Spedidam

 

Informations recueillis sur le site du TNP