Christophe VERICEL

AUTEUR – COMÉDIEN – METTEUR EN SCÈNE

Formé par Jean-François Delattre dans les années 90, Christophe Véricel a suivi par la suite la formation du Cours Myriade. Il possède également une formation d’escrime de spectacle acquise avec Jean-Claude Houy et Maître Jean-Louis Bouglé et une formation équestre acquise avec l’écuyer Patrick Madaire.

Au théâtre, Christophe Véricel met en scène une dizaine de pièces parmi lesquelles Amour et Piano de Georges Feydeau (2005 – adaptation), Le jubilé suivi de l’Ours d’Anton Tchekhov (2006), Un grand cri d’amour de Josiane Balasko (2007), Les Trois Mousquetaires (2007 – 2018, 3 adaptations), Sexe, Magouilles et culture générale de Laurent Baffie (2011), Deux femmes pour un fantôme d’après René de Obaldia (2012), Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes (2013), La Critique de l’École des femmes de Molière (2014), L’Atelier Jean-Claude Grumberg (2014), Farces du Moyen-âge (2014), Charlie’s Palace d’après « Palace » de Jean-Michel Ribes (2015), Ennemies Potiches n°1 de Karine Dubernet (2016), Peines d’amour perdues de Shakespeare (2018).

En tant que comédien, il a joué dans Hortense a dit je m’en fous de Georges Feydeau, mise en scène de Jean-François Delattre (1999), Les trois mousquetaires de Alexandre Dumas, mise en scène de Jean-Claude Houy (1999), Le Combat des Trente écrit et mis en scène par Benoît Villeret (2001), Le misanthrope de Molière, mise en scène de Georges Montillier (2001), La Belle Margot écrit et mis en scène par Didier Legrand (2002), Dom Juan de Molière, mise en scène de Georges Montillier (2002 – 2003), Aux portes de la cité écrit et mis en scène par Christophe Dagobert (2003), Montserrat de Roblès, mise en scène de Christophe Dagobert (2003), Britannicus de Racine, mise en scène de Georges Montillier (2004), Court sucré ou long sans sucre de Audcoeur, Basant, Chapelle et Yéni, mise en scène de Michel Bernini (2005), Les compères – Duel Poétique, mise en scène d’Eric Chambon (2007), C’est quand qu’on m’aime ? écrit et mis en scène par Michel Bernini (2009), Un grand cri d’amour de Josiane Balasko, mise en scène de Marc Benyamine (2009), L’annonce faites à Marie de Paul Claudel, mise en scène de Manuel Olinger (2009), Plus vrai que Nature de Marcial Courcier, mise en scène de Marc Benyamine (2010), Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène de Manuel Olinger (2010), La belle et la bête de Jeanne Marie Leprince de Beaumont, mise en scène de Gaston Richard (2011 – 2016), Un Garçon de chez Very et L’affaire de la rue Lourcine d’Eugène Labiche, mise en scène de Jacqueline Bœuf (2012), Toc Toc de Laurent Baffie, mise en scène de Thierry Rousset (2013 – 2015), Le Tour du monde en 80 Jours écrit et mis en scène par Sébastien Azzopardi (2015 – 2016), Aladin et la lampe merveilleuse de Christophe Véricel, mise en scène de Jérôme Fonlupt (2015 – 2017), Maison Fable & Fontaine de Sylvain Mengès, mise en scène de Jérôme Fonlupt (2017 – 2018), La femme du boulanger de Marcel Pagnol, mise en scène d’Alexandre Anzo (2019), Le Dîner de Cons de Francis Veber, mise en scène de Pasquale d’Inca (2019), Vive le marié de Jean-Marie Chevret, mise en scène de Jeoffrey Bourdenet (2020).

Christophe Véricel a également joué dans un grand nombre de pièces qu’il a mis en scène : Amour et Piano de Georges Feydeau (2005 – 2010), Sexe, Magouilles et culture générale de Laurent Baffie (2011 – 2018), Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes (2013 – 2018), Farces du Moyen-âge (2014 – 2016), Les Trois Mousquetaires (2016 – 2019).

Au cinéma et à la télévision, il a notamment joué dans Origine Contrôlée de Zakia et Ahmed Bouchaala (2000, Long métrage), Sand… George en mal d’Aurore de Françoise-Renée Jamet (2002, Téléfilm), Louis la Brocante : Louis et les 2 mousquetaires de Bruno Gantillon (2004, Série), Louis la Brocante : Louis et les gueules noires de Patrick Marty (2005, Série), Détrompez-vous de Bruno Dega (2005, Long métrage), Louis la Brocante : Louis remonte le temps de Patrick Marty (2006, Série), Mafiosa d’Eric Rochant (2007, Série – saison2), La femme tranquille de Thierry Binisti (2008, Téléfilm), Déjà vu de Thibault Staib (2008, Série), Je, François Villon de Serge Meynard (2009, Téléfilm), Itinéraire Bis de Jean-luc Perréard (2010, Long métrage), Mauvaise Graine de Nicolas Habbas (2010, Téléfilm), Mon ami pierrot de Orso Miret (2011, Téléfilm), Cyanure de Séverine Cornamusaz (2011, Long métrage), Frère et sœur de Denis Malleval (2012, Téléfilm), Opération Hirondelle de Bruno Le Jean (2012, Téléfilm), Dos au mur de Charli Béléteau (2012, Série), Chasse à l’enfant de Jacques Fansten (2012, Téléfilm), L’Escalier de Fer de Denis Malleval (2013, Téléfilm), A corde tendue de Pierre Antoine Hiroz (2013, Téléfilm), Pas D’inquiétude de Thierry Binisti (2013, Téléfilm), La clef des champs de Bertrand Van Effenterre (2014, Téléfilm), Tous les chats sont Gris de Orso Miret (2014, Téléfilm), Dérapage de Didier Bivel (2014, Série), Le Chapeau de Mitterrand de Robin Davis (2014, Téléfilm), Lettre à France de Stéphane Clavier (2014, Téléfilm), La clinique du Dr H de Olivier Barma (2015, Téléfilm), Influences de Thierry Binisti (2015, Téléfilm), La Séquestrée de Poitiers de Christelle Chabert (2015, Téléfilm), C’est beau la vie quand on y pense de Gérard Jugnot (2016, Film), On va s’aimer un peu beaucoup… de Julien Zidi (2016, Série), Le tueur du Lac de Jérôme Cornuau (2017,Série), Raoul Taburin de Pierre Godeau (2017, Film), Cassandre de Eric Le Roux (2018, Série), Tandem de Denis Thybaud (2019, Série), Délicieux de Éric Besnard (2019, Long métrage).